La ferme de Nicolas Masson :
embellir et aménager

Nicolas Masson - agroforesterie dans la Meuse

Nicolas, éleveur

Nicolas est polyculteur-éleveur en agriculture biologique à Domrémy-aux-Bois (55).

La ferme étant située sur un plateau dépourvu d’arbres et de haies, Nicolas a souhaité participer à la régénération du paysage de sa commune et augmenter l’autonomie de sa ferme.

Il s’inscrit dans un projet ambitieux à l’échelle du territoire : le remodelage du paysage agricole de toute la vallée (165ha de terres agricoles) pour recréer du paysage et bénéficier des services écosystémiques des arbres.

 

Objectifs

Paysage

Redonner toute sa place à une végétation variée, par-delà les parcelles agricoles

Bien-être animal

Protéger les bovins du vent et de la chaleur tout en leur fournissant un fourrage complémentaire

Biodiversité

Fournir le gite et le couvert à la faune sauvage et aux auxiliaires de cultures

Le projet

  • Plantation de plus de 2000 arbres, arbustes et arbrisseaux répartis en 27 essences : de l’alisier blanc à l’aubépine en passant par le noisetier ou le saule marsault, selon les emplacements.
  • Ces essences ont été introduites sur 5 parcelles dont les sols sont argilo-calcaires. 
  • La haie la plus proche du village est garnie de petits fruits (cassis, groseille, mûre…) mis à disposition de tous les habitants.
  • L’accompagnement technique et le suivi sont assurés par un organisme spécialisé en agroforesterie : Sylvaterra.

les Premiers résultats

Plantation_Masson_3

De nouvelles ressources à venir

La plantation a été réalisée à l’hiver 2019. Désormais 129 arbres, 965 arbustes et 950 arbrisseaux poussent sur la ferme.

Un chantier pédagogique

Une partie de la plantation a été réalisée en partenariat avec les écoles des communes voisines : des élèves de CE1 et de CM2 ont ainsi pu agir directement sur la ferme en faveur de la biodiversité.

De l'ombre et du fourrage pour les animaux

Bientôt les arbres apporteront de l’ombre aux animaux et les protégeront du vent et des intempéries. Ils participeront ensuite à l’alimentation des vaches, grâce à la consommation des feuilles récoltées puis distribuées par l’agriculteur ou directement prélevées sur les arbres par le bétail.

Vous souhaitez soutenir un projet en 2021 ?

Des dizaines d’agriculteurs ont déjà postulé pour le fonds AFTER 2021 : pour les découvrir, contactez-nous.